Touche pas à mon poste du 23 Fevrier 2021

Ecrit par telechar sur . Publié dans Emissions TV, Téléréalité/Divertissements

touche_pas_a_mon_poste_23_fevrier_2021_replay

Synopsis : Le titre de l’émission est un jeu de mots avec le slogan de SOS Racisme, « Touche pas à mon pote », Cyril Hanouna, militant de cette association ayant obtenu l’autorisation de son président Dominique Sopo d’emprunter ce titre2. Présentée par Cyril Hanouna avec une équipe de chroniqueurs, l’émission propose de débattre sur les programmes télévisés et sur les polémiques suscitées par certaines émissions, entrecoupée d’extraits vidéos, et de rubriques d’humour. Dans les différentes rubriques que l’émission propose, de nombreux happenings sont prévus ou totalement improvisés, par l’animateur, les chroniqueurs ou les invités. Ceux-ci parlent de leur actualité et de la télévision qu’ils regardent.

Périodicité : Quotidienne (hors week-ends)
Présentation par : Cyril Hanouna
Gain :
Genre : Jeu/Divertissement
Durée : 1h 13min
Nationalité : France Titre original : Touche pas à mon poste
Date de première diffusion : 23 Fevrier 2021


Liens Telechargements et Streaming

Streaming : Part 01 Part 02 OU Part 01 Part 02

Téléchargement :Part 01 Part 02

 

Affaire Skyline Airways dans Touche pas à mon poste : le CSA met C8 en demeure

Le CSA a rendu sa décision dans l’affaire Skyline Airways, du nom de cette fausse compagnie aérienne dont Cyril Hanouna avait fait la promotion dans Touche pas à mon poste ! et La Grande Darka en septembre 2019.

Cette fois-ci, Cyril Hanouna s’en tire plutôt bien. Après plusieurs mois d’étude, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a finalement décidé de mettre en demeure C8 dans l’affaire Skyline Airways, du nom de cette fausse compagnie aérienne dont l’animateur de Touche pas à mon poste ! avait largement fait la promotion dans ses émissions en septembre 2019. Le CSA incite donc la chaîne à respecter les obligations qui lui sont imposées en matière de publicité et de parrainage. Le gendarme de l’audiovisuel a insisté en rappelant que « la société Skyline Aiways a fait l’objet de citations répétées (…) accompagnées de remerciements chaleureux » à l’antenne et que l’adresse de son site internet a été « mentionnée » , ce qui constitue « une promotion à caractère publicitaire ». A l’avenir, le CSA demande donc à C8 de « clairement identifier les parrainages en tant que tels et en s’abstenant de toute promotion publicitaire du parrain lors de la remise de ses produits ou services à titre de lots ». Si la chaîne du groupe Canal+ venait à manquer à ces consignes, elle s’exposerait à des sanctions bien plus importantes comme la suspension du programme ou d’une sanction financière à hauteur maximum de 3% du chiffre d’affaires de C8.
Une compagnie aérienne… qui n’existait tout simplement pas !

Lors d’un prime de La Grande Darka, l’animateur avait offert au public un voyage en Grèce ainsi qu’au Maroc, en partenariat avec Skyline Airways, compagnie normalement censée acheminer les passagers jusqu’à leur destination. « Merci Skyline Airways » avait lancé Cyril Hanouna en plateau et avait fait la promotion de la compagnie sur les réseaux sociaux. Mais quelques jours plus tard, des journalistes ainsi que des internautes avaient relevé plusieurs éléments laissant à penser que Skyline Airways était en fait une fausse compagnie. En effet, les vols proposés par Skyline Airways n’existaient tout simplement pas, les photos d’avions au nom de la compagnie affichées sur le site étaient de vulgaires photomontages et, en cherchant des renseignements sur la santé de cette entreprise via le site Societe.com, il apparaissait que Skyline Aiways existait depuis seulement 6 mois et qu’elle détenait un capital social de… 1€. Un peu léger pour une compagnie aérienne.

La Direction Générale de l’Aviation Civile avait saisi fin août 2019 la Gendarmerie des Transports Aérien concernant cette compagnie pour vérifications. Elle avait confirmé qu’il s’agissait d’une arnaque. Skyline Airways ne possédait aucun avion, était immatriculée en Irlande et commercialisait des lignes aériennes alors qu’elle n’en avait pas le droit. Enfin, les photos sur son site étaient retouchées et les immatriculations des avions effacées.

Source : https://www.programme-tv.net/