Top Chef France Saison 12 Episode 11 du 21 Avril 2021

Ecrit par telechar sur . Publié dans Emissions TV, Téléréalité/Divertissements

_top_chef_episode09_replay

Synopsis :Après un casting réalisé dans toute la France et la Belgique, de jeunes espoirs de la cuisine s’affrontent dans différentes épreuves jugées par des jurys composés de chefs renommés ou de personnalités diverses, pour tenter de devenir le « Top Chef » de l’année et remporter jusqu’à 100 000 €.En règle générale, chaque semaine, un candidat est éliminé par le jury en fin d’émission, l’effectif des candidats se réduisant jusqu’à la finale qui voit s’affronter les derniers d’entre eux.

Périodicité : Hebdomadaire
Présentation par : Stéphane Rotenberg
Gain :
Genre : Culinaire
Durée : Environ 2h30, Sept à dix semaines
Nationalité : France Titre original : Top Chef
Date de première diffusion : 21 Avril 2021


Liens Telechargements et Streaming

Streaming : Lien 01 OU Lien 02

Téléchargement : Lien 01 OU Lien 02

Les.Grands.Duels :

Streaming : Lien 01 OU Lien 02

Téléchargement : Lien 01 OU Lien 02

Les.meilleures.moments :

Streaming : Lien 01 OU Lien 02

Téléchargement : Lien 01 OU Lien 02

 

Resumé :

La très attendue guerre des restos, c’est ce mercredi 21 avril 2021 dans « Top Chef » ! Au cours de cette folle soirée sur M6, la cuisine d’un établissement a pris feu ! Et ce n’est pas tout : un candidat a été éliminé… Résumé en détails.

Ils étaient quinze au départ à concourir dans Top Chef 2021. Au fil des semaines et des éliminations, les voilà plus que six à prétendre au titre de grand gagnant, espérant ainsi succéder à David Gallienne, victorieux la saison précédente. Ce mercredi 21 avril 2021, la soirée, présentée par Stéphane Rotenberg, est marquée par le retour d’une épreuve mythique façon Covid-19, ainsi que par la départ d’un candidat.

Comme chaque année, la guerre des restos s’invite dans le célèbre concours de M6. Trois binômes, aidés par d’anciens candidats, ont pour mission de créer à Aulnay-sous-Bois en région parisienne un restaurant, du concept au menu en passant par la décoration, en seulement 48 heures. Le critique culinaire François-Régis Gaudry jugera dans un premier temps l’aspect : le restaurant qui lui plait le moins est disqualifié et le binôme concerné file en dernière chance.

Mais attention, surprise ! Crise sanitaire liée à la Covid-19 oblige, la production s’adapte. Cette épreuve se fait en click & collect ! Le critique ainsi que les quatre chefs de brigade dégusteront les plats sur place, et les clients lambdas récupéreront leurs mets à emporter !
Composition des équipes et choix des restaurants

Après un tirage au sort, voici les binômes :

– Matthias (brigade de Philippe Etchebest) et Mohamed (brigade d’Hélène Darroze)

– Sarah (brigade de Paul Pairet) et Arnaud (brigade d’Hélène Darroze)

– Pierre (brigade de Michel Sarran) et Bruno (brigade de Philippe Etchebest)

Place désormais à la visite de trois établissements. Le premier est un restaurant italien avec une grande devanture rouge et une petite salle. Le deuxième est un restaurant polonais à la devanture plutôt austère et à l’intérieur sommaire. Enfin, le dernier, qui est également le plus grand, est un bistrot français à l’ambiance colorée.

Bruno et Pierre choisissent le restaurant polonais, Arnaud et Sarah préfèrent le bistrot français, Mohamed et Matthias travaillent dans le restaurant italien.
Concept, décoration et nom des restaurants

Pierre et Bruno : La Coloc

Pierre part dans tous les sens, les idées fusent dans sa tête ! Bruno tente de le cadrer et propose son concept. Il imagine façonner l’établissement en un appartement, « comme si on mangeait chez un pote ». Concept validé dans la seconde par Pierre ! Le duo s’emballe et envisage, en plein fou rire, de proposer des chaussons aux convives. Attention, Philippe Etchebest met en garde : un repas au restaurant ne doit pas mettre mal à l’aise les clients. Du côté du menu, Pierre et Bruno sont d’accord : ils veulent proposer des plats familiaux, « dressés façon bistrot mais jolis ». Pierre s’occupe de la grande décoration et craque notamment pour un babyfoot. Bruno gère la petite décoration.

Mohamed et Matthias : Nomade

Matthias a un avantage de taille : il a déjà ouvert son propre restaurant. Il préfère alors suivre les idées de Mohamed, et apporter sa touche personnelle. Le duo se lance alors sur une idée d’établissement oriental, berbère. Après une brève discussion, le duo tombe d’accord sur un concept nomade. Du jamais vu ! Matthias s’occupe des plantes, Mohamed de la décoration et des gros meubles.

Sarah et Arnaud : Bouillon urbain

Arnaud aimerait garder le côté bistrot de l’établissement, mais en y ajoutant une touche street food. Pour Sarah, ça marche ! Il n’en fallait pas plus pour que le duo se mette d’accord sur ce concept de « bouillon urbain ». Les deux candidats pensent déjà aux plats à emporter qu’ils vont proposer… Sarah s’occupe du mobilier et rapporte un banc ainsi qu’un lampadaire de rue. Arnaud gère la petite décoration et se lance dans le graffiti !
D’anciens candidats de retour, découverte des menus

Les trois binômes sont aidés par d’anciens candidats de Top Chef 2021. Mathieu accompagne Mohamed et Matthias, Baptiste rejoint Pierre et Bruno et enfin Pauline apporte son aide à Sarah et Arnaud.

Menu de Mohamed et Matthias

Entrée : Maquereau mariné et flambé, crème d’huîtres, pickles de concombres et condiment citron.
Plat : Épaule d’agneau marinée et braisée, houmous de pois chiches et bouillon de chorba.
Dessert : Crémeux citron et fleur d’oranger, sponge cake pistache-basilic et suprêmes d’agrumes flambés.

Coup de panique pour Mohamed ! En effet, le four de la cuisine ne permet pas de cuire son agneau… Heureusement, Mathieu a la belle idée de passer la viande au four à pizza. Mais la température n’est pas la même, et Philippe Etchebest et Hélène Darroze interviennent. Mohamed ajoute du bouillon et de l’aluminium à son agneau, comme une cuisson à l’étouffée. Il s’occupe ensuite de cuire des morceaux de viande… qui prennent feu ! Le restaurant sous la fumée est évacué.

Menu de Sarah et Arnaud

Entrée : Nuggets de cuisses de grenouille, mousseline de cuisses de grenouille, pâte à tempura verte et sauce gribiche.
Plat : Tacos de sarrasin, boeuf bourguignon, salsa carottes-oignons, crème épaisse citron et croquant d’herbes.
Dessert : Donuts Paris-Brest, crèmes pâtissière pralinée, noisettes et zestes de citrons confits.

Le menu séduit les chefs, mais Paul Pairet estime que l’entrée demande trop de préparations. Aussi, il leur rappelle que la nourriture risque de ramollir à la livraison… « Vous n’avez pas le droit à l’erreur », lâche Hélène Darroze. De quoi mettre la pression au trio, qui ne fait plus de mousseline dans son entrée. Côté déco, Arnaud se la joue street à fond et balance même des bouteilles de verre au sol. Sarah ne valide pas : son camarade est allé beaucoup trop loin.

Menu de Pierre et Bruno

Entrée : Oeuf mollet, mousseline de pommes de terre fumée au haddock, salade de pommes de terre, huile d’herbes et pickles d’oignons.
Plat : Pot-au-feu, bouillon rafraîchi aux herbes et au gras de foie gras, mayonnaise purée de pommes de terre et wasabi.
Dessert : Tarte tatin pommes-poires, caramel beurre salé, vanille et crème fouettée à la cire d’abeille.

Le menu prend forme, la décoration aussi et les chefs débarquent. Avant toute chose, Michel Sarran et Philippe Etchebest se lancent dans une partie de babyfoot. Ils mettent en garde sur la cuisson de l’oeuf, que Bruno avait modifié en oeuf parfait sur la version à emporter.

Maintenant, il est l’heure pour François-Régis Gaudry de découvrir les restaurants de chacun et désigner lequel n’ouvrira pas. Il qualifie La Coloc de « petite bulle de réconfort en pleine ville » et semble positivement intrigué par le menu. Face au Bouillon urbain, le critique culinaire ne comprend pas la déco extérieure… « Quelqu’un a vidé sa cave devant le restaurant ? », se questionne-t-il. Il trouve le concept audacieux, mais reste perplexe. Enfin, arrivé au Nomade, le juge apparaît séduit par la promesse de voyage. Finalement, François-Régis Gaudry choisit d’entrer dans les restaurants de Mohamed et Matthias, ainsi que de Sarah et Arnaud. La Coloc de Bruno et Pierre n’ouvre pas.
Dégustation sur place et à emporter

Au Nomade, l’ambiance plaît bien aux chefs. Au moment de servir l’entrée, Mohamed, Matthias et Mathieu se rendent compte qu’ils ont oublié la crème citron… Tous se régalent quand même, mais notent une absence d’acidité. Même constat chez les critiques qui dégustent à emporter. Tous sont aussi conquis par le plat, mais estiment tout de même que l’assiette manque d’épices. La version à emporter semble bien plus connotée en goût, ouf ! Enfin, le dessert « remet les papilles en place ». La fin du repas est sauvée !

Au Bouillon urbain, l’entrée est bien croustillante, pas grasse. Bref, tout est validé… sauf la pointe de piquant, un peu trop présent selon Hélène Darroze. Côté livraison, la nugget est trop molle. Le plat est un peu trop gourmand, et les chefs auraient bien aimé une alternative aux couverts. La version à emporter est une fois de plus loupée : le croustillant n’est pas au rendez-vous. Enfin, place au dessert. La présentation sort un peu des codes de la street food pour Michel Sarran. Verdict des chefs : le donuts manque de raffinement et « n’est pas à la hauteur du reste ». Chez les critiques à domicile, le donuts est trop gras et le côté praliné pas assez marqué.

Verdict : Mohamed et Matthias gagnent la guerre des restos, à 10 voix contre 5 pour Sarah et Arnaud, qui rejoignent Pierre et Bruno en dernière chance.
Dernière chance

Sur le thème de la salade, Sarah, Arnaud, Pierre et Bruno s’affrontent pour cette dernière épreuve de la soirée.

Recette d’Arnaud : Tartine de salades variées, sucrine rôtie au barbecue, mayonnaise de salade mizuna.

Recette de Pierre : Sucrine rôtie au barbecue glacée au wasabi, pesto de roquette et cresson, coulis d’oseille, émulsion cresson-macadamia.

Recette de Bruno : Salade rôtie, farce algues-champignons-anchois, condiment gingembre-citronnelle et coulis vert.

Recette de Sarah : Purée cresson encre de seiche, pain perdu salé, condiment pommes-salades brûlées.

Lors de la dégustation à l’aveugle, Hélène Darroze, Michel Sarran, Philippe Etchebest et Paul Pairet ont moins aimé l’assiette d’Arnaud, qui est éliminé

Purepeople.com