Top Chef France Saison 12 Episode 06 du 17 Mars 2021

Ecrit par telechar sur . Publié dans Emissions TV, Téléréalité/Divertissements

_top_chef_episode05_replay

Synopsis :Après un casting réalisé dans toute la France et la Belgique, de jeunes espoirs de la cuisine s’affrontent dans différentes épreuves jugées par des jurys composés de chefs renommés ou de personnalités diverses, pour tenter de devenir le « Top Chef » de l’année et remporter jusqu’à 100 000 €.En règle générale, chaque semaine, un candidat est éliminé par le jury en fin d’émission, l’effectif des candidats se réduisant jusqu’à la finale qui voit s’affronter les derniers d’entre eux.

Périodicité : Hebdomadaire
Présentation par : Stéphane Rotenberg
Gain :
Genre : Culinaire
Durée : Environ 2h30, Sept à dix semaines
Nationalité : France Titre original : Top Chef
Date de première diffusion : 17 Mars 2010


Liens Telechargements et Streaming

Streaming : Lien 01 OU Lien 02

Les.Grands.Duels :

Streaming : Lien 01 OU Lien 02

Téléchargement : Lien

Les.meilleures.moments :

Streaming : Lien 01 OU Lien 02

Téléchargement : Lien

Resumé :

Ce mercredi 17 mars 2021, M6 diffuse le sixième numéro de « Top Chef 2021 ». Cette soirée est marquée par l’élimination de Pauline, membre de la brigade de Paul Pairet. Mais ce n’est pas tout : au menu, c’est larmes et raté en cuisine !

Après les départs d’Adrien, Yohei, Jarvis, Mathieu, Pierre et Bruno la semaine dernière, ils ne sont plus que neuf encore en lice dans Top Chef 2021. Mais à l’issue du sixième épisode diffusé ce mercredi 17 mars 2021 sur M6, un autre candidat est éliminé. Résumé de la soirée avec les quatre chefs de brigade Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Michel Sarran et Paul Pairet, ainsi que Stéphane Rotenberg à la présentation.

Le riz, star de l’assiette avec Pascal Barbot

Cette nouvelle semaine de compétition commence fort ! Les candidats reçoivent Pascal Barbot, chef deux étoiles reconnu comme l’un des plus créatifs. Pour lui, tous les éléments sont égaux, un grain de riz vaut un bon poisson ou une belle viande ! Et c’est sur ce thème qu’il challenge les candidats : faire du riz la star de l’assiette en 1h30 !

Brigade Hélène Darroze

Chloé travaille seule et choisit du riz koshihikari très utilisé au Japon. Elle cuisine son riz nature, ajoute du beurre blanc lié au riz, trois condiments riz-agrumes, riz-harissa et riz-herbes ainsi qu’un bouillon de riz aux crevettes grises. Gros coup de stress : Chloé estime son riz un peu trop cuit. Elle stoppe la cuisson avec du beurre froid, ouf !

Mohamed et Sarah forment sur cette épreuve un duo et propose un omakase japonais, à savoir un repas en plusieurs services. Leur recette est la suivante : bouillon congee, ravioles végétales farcies riz-agrumes et tartare de langoustines, tempura de riz. Hélène Darroze craint que le riz en grain ne soit pas la star de l’assiette… Le duo entend mais poursuit sur sa lancée.

Brigade Paul Pairet

Baptiste et Pauline travaillent un onigiri de riz farce maquereau-aubergine-orange, un beurre blanc miso, un siphon riz-algue nori et une tuile de riz noir. Sur une idée de Pauline, une raviole de riz est ajoutée à la recette.

Brigade Michel Sarran

Arnaud et Thomas se lancent sur la préparation d’un chou farci, riz rond et tartare de langoustines ainsi que d’un siphon de riz vénéré, une chips de riz et une sauce crustacés.

Brigade Philippe Etchebest

Charline et Matthias proposent des boulettes de riz farcies à la langoustine et aux crevettes, du riz vénéré soufflé, un jus corsé de langoustine-piment et un cordon de riz au guacamole. Philippe Etchebest est déçu de la taille des boulettes qu’il trouve « un peu juste ». Charline réagit et ajoute à l’assiette des galettes de riz.

Place à la dégustation pour Pascal Barbot et son associé. Ils ont préféré l’assiette de Matthias et Charline, qualifiés pour la semaine prochaine. Le plat de Chloé arrive en deuxième position et est également qualifié.
Une cuisson ratée, des larmes pour Sarah

Les candidats ne sont pas au bout de leurs surprises. Le chef espagnol trois étoiles Ángel León est notamment connu pour avoir inventé une nouvelle méthode de cuisson originale et révolutionnaire qui consiste à verser un liquide sur un produit et le cuire instantanément grâce à la cristallisation du sel. Il propose aux candidats de relever un défi de taille : inventer à leur tour un mode de cuisson original pour cuire à la perfection un produit de la mer.

Baptiste cuit une Saint-Jacques dans de la graisse de canard et calvados posé sur un pavé parisien qui devrait flamber. Le tout accompagné d’une purée de butternut au miso ainsi qu’une salade butternut et sauce XO.

Thomas décide de proposer une gambas juste cuite par choc thermique. Il dispose ses gambas sur une grille (préalablement mise au four à 300 degrés), sur un lit de gros sel et verse son bouillon de crevettes épicé. Grâce à la vapeur, la gambas s’imprègne des épices et cuit en même temps… en quatre secondes, passant de 300 à 3 degrés ! Il ajoute une sphérification crème aigrelette et une huile de ciboulette.

Sarah propose d’enrober son bar dans une feuille de kombu (algue séchée utilisée dans la cuisine japonaise) puis de cuire son poisson dans du sable chaud, cuit à 200 degrés. Son bar sera accompagné de copeaux de céleri au sarrasin, d’un tartare d’algues à la mélisse et d’un beurre blanc aux algues. Par crainte que le sable n’entre en contact direct avec son poisson, elle double la feuille. Hélène Darroze a peur que ça impacte la cuisson…

Arnaud choisit une cuisson par la pierre de lave, inspiré d’un volcan en irruption. Il propose de poser ses Saint-Jacques sur la pierre de lave, recouvrir le tout avec de la pierre de lave aussi ! Un « petit four naturel » qu’il arrose avec du saké noix de coco. Il travaille à côté de cela un bouillon épicé d’algues et de barbes de Saint-Jacques, des champignons et des pickles de choux.

Pauline envisage de cuir son filet de rouget avec un fer à caraméliser chauffé à blanc puis posé sur le poisson. La candidate cuisine également un bouillon de poitrine de porc fumé qu’elle va verser bouillant pour finir la cuisson. Une tartine de foie de rougets, une pastèque grillée, une salade iodée et un pesto basilic-shiso complètent la recette.

Mohamed cuit son saumon écossais à l’aide d’une pierre en terre cuite et du charbon. Le poisson est déposé par-dessus et flambé au saké. Il ajoute une purée de mangue et d’avocat, un chutney échalote-soja et une crème de hareng fumé.

Lors de la dégustation, Sarah a les larmes aux yeux car sa cuisson est ratée. Pauline aussi a du mal, et les chefs lui reprochent de trop en faire dans ses assiettes. Ángel León qualifie dans l’ordre les assiettes de Baptiste, Thomas, Mohamed et Arnaud.
Dernière chance

Les candidats sur la sellette ont pour mission de sublimer les moules. Pauline (brigade Paul Pairet) et Sarah (brigade Hélène Darroze) se disputent la place. Particularité de l’épreuve : les assiettes sont jugées sur une seule bouchée et par Paul Pairet uniquement.

La recette de Sarah : jus de moule poivré, condiment feuille de capucine-céleri, moule farcie de poire hibiscus, purée de moule au vinaigre.

La recette de Pauline : moules vinaigre-salicorne, pickles de mûres, chutney de figue-gingembre, oignons au citron vert, émulsion de jus de moule.

Lors de la dégustation à l’aveugle, Paul Pairet préfère la bouchée de Sarah, qui rejoint sa brigade. Pauline est donc éliminée.

Purepeople.com

Source : Purepeople.com