Pékin Express 2021 Saison 14 Episode 04 du 16/03/2021

Ecrit par telechar sur . Publié dans Emissions TV, Téléréalité/Divertissements

pekin-express-saison-14-sur-les-pistes-de-la-terre-rouge_replay

Synopsis : Pour cette quatorzième saison, les 8 binômes en compétition empruntent dans un premier temps la piste de la Terre Rouge, avant de traverser la Route des trois continents, en passant notamment par l’Ouganda, la Grèce et la Turquie. Le départ de la compétition est donné par Stéphane Rotenberg (présentateur et directeur de course), dans l’avion à l’aéroport d’Entebbe et l’arrivée se fait à Istanbul.

Périodicité : Quotidienne (hors week-ends)
Présentation par : Stéphane Rotenberg
Acteurs :
Genre : Téléréalité de compétition
Durée : Environ 2 h 10
Nationalité : France Titre original : Pékin Express sur les pistes de la terre rouge
Date de première diffusion : 16 Mars 2021


Liens Telechargements et Streaming

Episode 04

Streaming : Lien 01 OU Lien 02

Téléchargement : Lien

Itinéraire bis – Episode 04

Streaming : Lien 01 OU Lien 02

Téléchargement : Lien

 

Stéphane Rotenberg (Pékin Express) revient sur son grave accident de la route : « On a entendu le choc »

Le 16 mars, M6 a diffusé un nouvel épisode de « Pékin Express 2021 ». Une émission marquée par une soirée arrosée pour Jonathan. Nour et Kaoutar ont quant à elle bien failli être éliminées de la compétition.

Le tournage de Pékin Express 2021 a été bouleversé après l’élimination de Crisoula et Jenny. La crise sanitaire étant de plus en plus préoccupante, les binômes toujours en compétition ont été rapatriés en France en mars 2020. Une situation qui les a tous choqués. Ce n’est que six mois plus tard que l’émission a repris non pas en Ethiopie comme cela était prévu, mais en Grèce, à Olympie. Et tous étaient plus motivés que jamais.

La situation étant particulière, les binômes devaient porter un masque durant les courses. Ils ne pouvaient le retirer que quand ils étaient seuls avec leur binôme ou dans les jardins des locaux à bonne distance. Une contrainte, certes, mais nécessaire à leur sécurité. Tous craignaient en effet que l’auto-stop et la recherche d’habitation soit encore plus difficile.

Un retour éprouvant pour les binômes

Pour leur nouveau départ, ils avaient 435 kilomètres à parcourir, en direction de Kalambaka. Les trois premières équipes arrivées se qualifiaient pour l’épreuve d’immunité. Règle inédite imposée par le gouvernement, les participants ne pouvaient monter que dans une voiture avec un seul passager, à savoir le chauffeur. C’est face à des habitants méfiants à cause du coronavirus qu’ils ont tout donné pour se rendre à destination.

Cinzia et Rose-Marie étaient les dernières et ont donc joué de leur charme pour convaincre. « On voit son petit regard dans le rétro. On lui a dit : ‘Si tu veux manger avec nous, emmène nous a Kalambaka.’ C’est à cinq heures de route et il a accepté », s’est amusée la compagne de Vincent une fois à bord d’un véhicule. Les deux belles brunes savaient pourtant que cela ne serait pas possible à cause de la course. Mais elles ont préféré ne rien dire. Noël, lui, a simulé une blessure pour que quelqu’un s’arrête. Des candidats plein de ressources !

Une fois arrivés à Kalambaka, ils devaient poursuivre leur route à pied car ils sont tombés sur un panneau voiture interdite. Ils ont dû escalader une montagne, puis choisir une corde au hasard pour arriver au sommet. Et certaines menaient vers des chemins plus difficiles. Après une éprouvante ascension, Rose-Marie et Cinzia sont arrivées les premières. Elles étaient suivies par Christophe et Claire. La nuit tombant, et tous les autres binômes étant à deux heures de la ville, Stéphane Rotenberg a sonné la fin de la course par mesure de sécurité. Il a qualifié les candidats les plus proches de lui : Florent et Noël.

Un candidat alcoolisé et épreuve d’immunité

Sans surprise, la recherche d’une maison pour la nuit a été difficile. « J’ai les larmes aux yeux, j’ai les nerfs », a reconnu Nour après de nombreux refus. Fort heureusement, comme tout le monde, sa mère et elle ont fini par trouver. Et elles ont vécu un moment fort en émotions car leur hôte leur a rappelé un membre de leur famille décédé. Aurore et Jonathan ont passé une soirée mémorable. Leur hôte leur a offert le digestif local, un alcool fort. Cela n’a pas empêché le beau blond de boire quatre verres. « Tu étais bourré, tu n’étais pas du tout dans le partage », a lancé sa femme. Le candidat était en effet euphorique, de quoi stresser sa femme car il y avait une course le lendemain.

Avant cela, Cinzia et Rose-Marie, Christophe et Claire puis Noël et Florent se sont rendus à l’épreuve d’immunité. Le but ? Construire un météore avec des pièces de bois. Mais pour poser une pièce, ils devaient répondre juste aux questions qui leur étaient posées sur le thème de la Grèce. Si un binôme répondait seul à une question, il pouvait détruire le météore d’une équipe adverse. Ce sont finalement le père et la fille qui ont gagné.

Duel final et élimination

Les autres ont poursuivi la course et devaient se rendre à Athènes avec une autre contrainte pour le stop. Entre chaque voiture, ils devaient trouver un ou une local(e) qui devait leur asperger les mains avec du gel hydroalcoolique. Si c’était une femme, le nom ou le prénom devait finir par un « A » et pour les hommes, par « OS ». Un gros stress qui ont fait perdre leur sang-froid aux Catalans, car une certaine Maria ne comprenait pas ce qu’ils disaient. Aurore et Jonathan, qui se trouvaient au même endroit, ont halluciné. « Ils agressent, on n’a pas compris », a lancé la candidate. D’autant plus que la jeune femme, qui semblait stressée par la situation, a tout d’abord montré sa carte d’identité et mis du gel à Florent et Noël. De quoi agacer encore plus le couple. Pourtant, après une course éreintante, ils sont arrivés en première position. Ils ont donc reçu une amulette de 10 000 euros et étaient assurés de participer à la prochaine étape.

Nour et Kaoutar, arrivées dernières, ont dû choisir entre Florent et Noël, Pierre-Louis et Arnaud et Rose-Marie et Cinzia pour le duel final. Ce sont finalement les frères fêtards qu’elles ont choisi après avoir fait un beau discours qui a fait pleurer tout le monde. Nour s’est battue contre Pierre-Louis, un sprint final qui les a menés au parc de Nea Smyrni. Une fois sur place, ils devaient convaincre 8 passants – avec un haut à dominante noire, rouge, blanche ou bordeaux – de danser avec eux le sirtaki. Ils devaient ensuite rejoindre leur binôme. Nour est arrivée dernière. Fort heureusement, l’épreuve était non éliminatoire.

Purepeople.com